Viatour-Berthiaume

Viatour-Berthiaume

 

Artisans sculpteurs

Longueuil, Québec, Canada

Photo : Pierre Guzzo 

Un tandem à quatre mains

 

Le jeu et le jouet sont vieux comme le monde. Nés à l'aube même de l'humanité, ce sont, semble-t-il, justement eux qui auraient contribué à la socialisation de l'homme, à son éducation, à son instruction, à son évolution. Le jouet n'a pas à s'efforcer de séduire. Il nous laisse s'approcher, venir à lui. Il nous laisse s'emprisonner sous son charme. Il nous envoûte. C’est cette attirance commune qui nous a d’abord réunis lorsque nous étions étudiants en arts visuels à l’Université Concordia.

 

Dès nos premières créations et au fil des années, nos thèmes de prédilection sont le jouet de bois, les objets articulés et la sculpture. Sans vouloir restreindre notre expression à ces seuls sujets, disons seulement qu’ils sont passionnément présents et significatifs dans notre démarche et notre propos.

 

Nous puisons notre inspiration de l’artisanat traditionnel et des jouets de bois anciens articulés. Prenant pour assises leur mécanisme souvent rudimentaire, nous aimons les modifier et les complexifier pour les intégrer à nos sculptures-jouets. Nous sommes animés par la volonté de mettre en volume, donc de porter en trois dimensions les idées qui nous habitent. Depuis le début, nous avons privilégié la beauté du bois nu. Faire se jouxter les surfaces rugueuses et les surfaces lisses. En somme, nos sculptures-jouets résultent d’une longue recherche entre le mouvement de l’objet, l’esthétisme du jouet, l’équilibre des volumes et des aplats, et la beauté du bois auquel sont ajoutées les couleurs polychromes qui viendront personnaliser chacune de nos oeuvres.

 

Au fil des ans, ce sont les mots, chansons, textes et écrits de nos contemporains qui sont venus nourrir notre imaginaire et s’imposer à nous comme force vive de création. Des mots qui nous touchent, nous animent, nous amènent ailleurs ou nous font sourire. Bref, autant d’écrits qui viennent enflammer notre imagination et que nous souhaitons traduire en volume. Notre tandem, c’est deux têtes, quatre mains, la complémentarité de deux imaginaires et la dextérité de deux artisans.

 

Les pièces uniques

 

Sous l’invitation du Conseil montérégien de la culture et des communications à participer à une exposition collective sous le thème de l’objet-poème, nous avons emprunté les mots de C'est le vieux Pipo, une comptine de Gilles Vigneault pour donner naissance à un voilier (Au fil de l’eau). C’était au tournant du nouveau millénaire. Puis, la voile grande ouverte, d’œuvre en œuvre, notre voilier nous amena vers l’univers du cirque. Fantasmagorie fut notre première exposition solo de sculptures-jouets. Un clin d’œil à la grande tradition des cirques des XIXe et XXe siècles. Inutile de nier qu’un plaisir ludique et des regards empruntés à l’enfance nous ont habités tout au long de la réalisation des œuvres de cette exposition.

 

En 2009, la tête remplie d’images provenant de l’univers de Michel Tremblay, nous avons traduit en sculptures-jouets, avec l’accord de l’auteur, ce que nous inspirait sa relation avec les adultes et sa vision du monde en tant qu’enfant. Jouer avec Michel Tremblay, quand le texte devient matière fut notre première exposition sur le travail d’un auteur québécois contemporain. Notre cœur et nos idées nous portèrent ensuite vers les textes singuliers et fantaisistes de Fred Pellerin. D’une « exagérance » à l’autre, avec ses mots colorés et combien personnels, nous avons créé La boîte à jouets de Fred, en 2013, toujours en exposition. Nous nous sommes ensuite plongés dans l’univers à la fois dramatique et poétique de Kim Thúy (Sous l'écorce des mots de Kim Thúy).

Et dans notre dernier corpus d’œuvres, nous avons abordé des thématiques chères à Boucar Diouf : l’immigration, l’environnement, le réchauffement climatique, etc. Avec ceci de particulier que Boucar Diouf réagissait à son tour à nos œuvres, en rédigeant un texte pour chacune d’entre elles (Quand Boucar Diouf s'intègre au bois...).

Notre  prochain projet  Jeu de mémoire , duquel nous avons obtenu des bourses du Conseil des Art et des Lettres du Québec et du Conseil des arts de Longueuil sera beaucoup plus personnel  puisque nous ferons pour la première fois  une introspection dans nos propres souvenirs d’enfance.

 

© CMAQ - SODRAQ - Viatour-Berthiaume 2019